foetusplomb.JPGL’exposition du foetus au tabac est un facteur de risque de trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (THADA). Cela, on le sait. L’étude de Bruce Lanphear & coll. de 2006 indique qu’un autre facteur de risque, celui-ci moins modifiable que le tabagisme, contribue encore plus au THADA. Il s’agit de l’exposition au plomb.

Nous parlons ici du plomb sécuritaire. Connaissez-vous le plomb sécuritaire? Il s’agit d’une dose de plomb trouvée fréquemment dans l’environnement, que les autorités de la santé jugent sécuritaire (moins de 10 microgrammes par décilitre).

Les concentrations de plomb auxquelles les autorités de la santé veulent bien que nous soyons exposés minent l’attention et rendent hyperactif.

Déjà que les timbres de nicotine et les médicaments sont très peu efficaces contre le tabagisme (une personne sur quatre répond à ces traitements), nous voilà encore plus impuissants qu’on ne le pensait : le plomb sécuritaire, que l’on respire et ingère, est au moins aussi dangereux que l’infâme cigarette!

Reste à savoir si l’industrie saura ce défaire de sa vilaine dépendance au plomb mieux que les fumeurs de leur dépendance au tabac.

Références

Joe M. Braun, Robert S. Kahn, Tanya Froehlich, Peggy Auinger, and Bruce P. Lanphear (2006) « Exposures to Environmental Toxicants and Attention Deficit Hyperactivity Disorder in U.S. Children. » Environmental Health Perspectives Volume 114, Number 12, December 2006
Uyar M, Filiz A, Bayram N, et al (2007). « A randomized trial of smoking cessation. Medication versus motivation ». Saudi medical journal 28 (6): 922-6. PMID 17530112.

Publicités