Quel degré de responsabilité criminelle pour une personne qui a été exposée à des concentrations de plomb que le gouvernement tolère, alors qu’elles sont capables de diminuer le QI, d’augmenter l’agressivité et de diminuer la résistance à la frustration? La Public Library of Sciences a publié, le 27 mai 2008, la première étude prospective montrant une association directe entre les concentrations de plomb chez le foetus et le jeune enfant et le risque de perpétrer des infractions criminelles.

Les chercheurs ont insisté sur le fait que les concentrations de plomb en question étaient nettement en dessous du seuil « préoccupant » (selon les autorités américaines).

Dorénavant, nous pourrons évaluer la part de responsabilté dans un crime en se basant (notamment) sur les concentrations de plomb dans le corps du présumé criminel : beaucoup de plomb, grande responsabilité des autorités gouvernementales de la santé; négligence criminelle.

Wright JP, Dietrich KN, Ris MD, Hornung RW, Wessel SD, et al. (2008) Association of Prenatal and Childhood Blood Lead Concentrations with Criminal Arrests in Early Adulthood. PLoS Med 5(5): e101 doi:10.1371/journal.pmed.0050101
Copyright: © 2008 Wright et al.

Publicités