Voilà l'idée que ces élites ont derrière la tête

Plus ça change...

Un commentaire sur Not in the genes – Enthusiasts for genomics have corrupted scientific endeavour and undermined hopes of medical progress, de David Horrobin (The Guardian, 12 février 2003)

Feu David Horrobin a lâché plusieurs salves meutrières sur la Science Orthodoxe, et celle-ci, publiée dans un journal à grand tirage de Grande-Bretagne peu de temps avant sa mort, met en lumière le rôle que nous, citoyens, avons dans le développement de la science de demain.

Les magazines de vulgarisation scientifique et les médias de masse ont uni leurs voix pour chanter les louanges de la biologie moléculaire, de la génomique et du projet Génome, et s’extasier devant les progrès médicaux spectaculaires que ces entreprises seraient censées avoir dans un avenir proche. Mais en fait, les génomophiles — les tarés du génome — sont en train de corrompre la démarche scientifique elle-même, et ont détruit tout espoir de progrès médical véritable.

La Science Orthodoxe a son Livre, le Génome, où est écrit l’avenir de chacun et chacune d’entre nous. Hors de ladite biologie moléculaire (celle qui se fonde sur le gène, car d’autres approches, telles l’orthomoléculaire, la biologie des systèmes, et toutes les autres qui se servent des mêmes instruments pourraient revendiquer le même nom)

Publicités