Le Comité de l’ONU sur le droit à la santé interprète le droit à la santé comme un droit global; dans le champ duquel entrent aussi les facteurs fondamentaux déterminants de la santé tels que l’accès à l’éducation et à l’information relatives à la santé.

Cochrane 451 : Le grand projet fasciste de la science « fondée sur les faits »

L'Université d'Oxford, centre mondial de l'EBM

L

Le centre Cochrane brittanique (Photo) et ses satellites nationaux sont, si vous ne le saviez pas, les usines à savoirs scientifiques qui déterminent comment les citoyens doivent faire face à la maladie et à tout souci relatif à leur existence physique et psychique.

N’allez pas croire que la « médecine fondée sur les faits/les preuves/les niveaux de preuve », ou « médecine factuelle », ou Evidence-based medicine, n’exerce son pouvoir judicaire sur les seuls « faits scientifiques » qu’elle peut faire entrer dans ses calculs statistiques.

Cela reviendrait à évaluer le régime stalinien selon qualité de ses infrastructures militaires, ou le Vatican à la beauté de ses cathédrales.

Bien au contraire, le travail totalitaire des factualistes est celui, invisible à l’œil naïf et scientiste, qui consiste à exclure, et non à subjuguer. Par exemple, ce que vous lisez en ce moment fait partie de la hiérarchie de l’EBM, car elle est totalisante : ce texte occupe la dernière place dans son échelle de valeur. Si ce coup de gueule était rédigé par un ministre ou un prix Nobel, il n’en irait pas autrement. Les « opinions » sont à des années-lumières en deçà de la méta-analyse qui brille des splendeurs de ses essais randomisés, qui sont, comme la Justice, aveugles, mieux, en double aveugle (à double insu).

Reléguer toute question éthique à un rang inférieur aux faits, c’est exclure. Comme les pompiers du roman de Bradbury, les pionniers de l’EBM devaient éteindre des feux. La médecine était embrasée par les passions humaines : opinions d’experts contradictoires, croyances sans fondements, pressions de l’industrie privée, du public ignorant… Il fallait redonner aux faits leur prééminence. Comme l’eau sur un incendie, les faits devaient éliminer ce damné facteur humain corrupteur de la démarche scientifique.

Après plus de dix ans sous ce régime, force est de constater que le facteur humain se porte très bien. Certes, les médias ne disent plus n’importe quoi : ils transmettent toutes les nouvelles scientifiques en ayant soin de préciser qu’il n’est pas encore temps de tirer des conclusions, que la recherche (et les levées de fonds, et les subventions) doivent se poursuivre. Encore un peu, on approche, il nous faut d’autres faits, il nous faut une étude de 10 millions de dollars, non deux. Peut-être trois. Mais le facteur humain est là pour nous libérer du doute : il s’appelle Bayer, Pfizer, Glaxo Smith Kline, Rockefeller foundation, toute cette belle compagnie de citoyens corporatifs, qui veulent notre bien.

Autre facteur humain : les experts neutres qui profèrent des énormités : Cho et collègues annonçant la fin de l’homéopathie dans le Lancet, Karlowski et consorts proclamant que Pauling avait tort, que la vitamine C ne combat pas le rhume, et tant d’autres. Ces experts de la statistique, qui sont aveugles comme leurs essais cliniques à la complexité de l’organisme, sont les imposteurs qui nous ont jetés dans l’ignorance avec, en guise de consolation, un seul mot : placebo.

D’aucuns diront qu’il y a une relation incestueuse entre ces experts et les compagnies qui les nourissent de précieuses études cliniques randomisées. Dans bien des cas, c’est prouvé. Mais aucune preuve n’est nécessaire.

Les pompiers d’autrefois sont devenus des incendiaires parce que les  » faits  » dont ils nous inondent ne sont plus ce qu’ils étaient, ou ce qu’il auraient dû être. Ce sont des faits qui coûtent cher, qui doivent être d’une simplicité impossible, et qui ont tendance à appeler d’autres faits, encore et toujours d’autres faits. Plus des trois quarts des avis de Cochrane se résument à « plus de recherches sont nécessaires »!

Y a-t-il là une violation systématique du droit à la santé? Le préjugé défavorable de ce système de pensée envers la pensée est-il une menace pour la médecine et, plus généralement, pour toute pensée ayant pour objet l’existence physique et psychique de l’homme?

EugénismeLes tarés du gène

« … Mais en fait, les génomophiles — les tarés du génome — sont en train de corrompre la démarche scientifique elle-même, et ont détruit tout espoir de progrès médical véritable. »

Notre maladie génétique « publique »

tarzan-fait-de-la-cuisine-1.jpgUne maladie génétique rare touche la population humaine et ses cousins primates : c’est l’incapacité à produire de la vitamine C. Pratiquement tous les autres mammifères en produisent, en grandes quantités. Pourtant, bien peu de personnes connaissent ce fait étonnant. Le fait que nos cousins les primates traitent cette maladie mieux que nous n’influence pas les autorités de la santé, étonnament.

La panacée pour les troubles de l’humeur

brave-new-world.jpg

Une autre maladie touchant notre race plus que les autres races primates.

La guérir guérira des troubles de l’humeur.

..
..

.. ..
..
Le droit au Chi : conséquences économiques et sociales de la démonstration scientifique de l’acupuncture acupuncture-mri-1.jpg

L’acupuncture, depuis 1998, n’est plus une simple superstition que la médecine conventionnelle doit tolérer à ses côtés. Des techniques de pointe d’imagerie médicale démontrent la validité de cette ancienne pratique orientale, ce qui ouvre de toutes nouvelles perspectives à la science occidentale. L’acupuncture ne fait pas usage de produits brevetables et peut être pratiquée à peu de frais. L’OMS en reconnaît la validité; pourrons-nous en bénéficier?

Plus de décès évitables par manque de magnésium que lors de l’Holocauste, selon un juge californien fogel.jpg

Déclarations surprenantes (mais bien étayées) de la part d’un juge américain respecté. Voilà une personne dont plusieurs devraient prendre exemple.

.

La sagesse, cette maladie méconnue : vers le diagnostic précoce de la maladie de Parkinson personnagecelebre2.jpg

Il est maintenant clair que des vertus anciennement révérées sous le nom de sagesse constituent une maladie de l’enthousiasme et annoncent une maladie neurologique fort redoutée.


Diagnostic et traitement de la sociopathie ordinaireneurones_miroirs_humanite-1.jpg

Le retour de l’éthique en science.

.

.Un peu de plomb dans la tête… du foetus foetusplomb-1.jpg

Les enfants viennent au monde avec des concentrations de plomb dans le cerveau qui, bien qu’ acceptables pour le gouvernement, causent autant d’hyperactivité et d’inattention que… .

Trop de stress Il est bon de singer les singes. .

Les cancéreux n’ont qu’à manger! La Société canadienne du cancer méconnaît la cachexie et rejette sa responsabilité sur le malade

traitement-de-la-cachexie-par-l-asso-can-cancer.jpgNous avons tous déjà vu l’état de maigreur extrême dans lequel se retrouvent les personnes atteintes du cancer. La SCC a une définition pour le moins simpliste de ce qu’on appelle le syndrome cachectique ou cachexie. Est-ce vraiment simplement une anorexie?

.

La vitamine C aide à tuer le virus du rhume; médias, choisissez votre camp!

La médecine factuelle a sévi une fois de plus. Ignorant courageusement les critiques, les grands pontes de cette école de pensée ont réitéré leurs conclusions, évidemment défavorables à l’usage de la vitamine C pour combattre les virus. Voyons quelles données scientifiques que Cochrane a délibérément passé sous silence.

Risques de cancer du sein chez les Noires : l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en! parle trop

assocancerseinlogothumbnail.jpg Une femme noire se fait ridiculiser sur le site de l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en!

Parlons-en!

.

..

Comment mener des expérimentations sur 1) des foetus, 2) des minorités «raciales» et 3) des minorités religieuses en toute impunité

operation.jpgLa médecine factuelle à son meilleur.





Et notre environnement immédiat?

autisme1.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s