L’énorme erreur

Nous avons vu que la myopie de l’appareil médical fait que le manque de magnésium, cet ion fondamental, impliqué dans au moins 300 réactions métaboliques, qui semble être intimement lié à la pathophysiologie de l’obésité et du syndrome métabolique, se perpétue depuis des décennies, malgré les alertes lancées par la recherche fondamentale… et par l’appareil judiciaire! Personne ne sait combien la société dans son ensemble changerait si la médecine voyait l’évidence.

Mais les citoyens ne sont pas informés de plusieurs autres aberrations métaboliques qui offrent un terrain fertile à l’apparition de l’obésité.

Le manque de fer et l’anémie

L’anémie

Tout manque de fer ne cause pas d’anémie, mais si l’on s’attarde uniquement à l’anémie, nous constatons que les petits enfants souffrant d’un excès de poids ont près de 3 fois plus de risques d’être anémiques (2,85 fois plus).

Un bambin ayant un excès de poids sur cinq est anémique.

Cela donne donc plusieurs millions de bambins souffrant d’anémie qui ne sont pas traités. Certains subissent des régimes.

Manque de fer ne causant pas d’anémie

à suivre

Autres droits physiologiques non respectés

à suivre.