critique-du-complexe-medico-industriel-pour-les-nuls_.jpg

En termes simples,

Le médicament le plus vendu au monde a pour effet d’abaisser les concentrations d’une molécule que l’on retrouve pourtant en concentrations normales chez 50 % des personnes mourant de la maladie que ce médicament devrait traiter et un grand nombre de personnes chez qui cette molécule est en concentrations élevées meurent de cette maladie malgré le traitement.

Les médicaments

les plus vendus au monde,

les statines,

abaissent le cholestérol

afin de prévenir les

maladies cardiovasculaires.

 

À l’échelle mondiale, les statines coûtent

20 400 000 000 US$ par année.

 

50 % des personnes ayant une

maladie cardiovasculaire

en meurent

même si leur cholestérol est normal.

 

Un grand nombre de

personnes ayant un cholestérol élevé

ne sont pas protégées

des maladies cardiovasculaires

par les statines.

Selon le Wall Street Journal,

il existe de meilleurs moyens

que les statines de prévenir

les maladies cardiovasculaires.

 

Pourtant, la vaste majorité

des malades atteints

de maladies cardiovasculaires

ne connaissent pas l’existence

des facteurs de risque majeurs

que sont la calcification des artères,

l’augmentation de l’homocystéine

et l’augmentation de la CRP

(C-reactive protein).

 

Et pratiquement personne

ne sait que

le magnésium,

3 vitamines du groupe B,

et la vitamine C

permettent de

contrôler ces facteurs

de risque.

Références

La Merie Business Intelligence. Blockbuster Drugs 2006.

PARKER-POPE, TARA « Tests Can Effectively Screen For Early Signs of Heart Disease » Wall Street Journal, 22 juin 2001.

Bisoendial R, Birjmohun R, Keller T, et al, « In vivo effects of C-reactive protein (CRP)-infusion into humans », dans Circ. Res., 2005, p. e115–6

Bisoendial RJ, Kastelein JJ, Levels JH, et al, « Activation of inflammation and coagulation after infusion of C-reactive protein in humans », dans Circ. Res., 2005, p. 714–6

Yang, Sarah, « Vitamin C reduces level of disease biomarker, finds UC Berkeley-led study« , Media Relations, Berkeley University. 12 April 2004.

Block G, Jensen C, Dietrich M, Norkus EP, Hudes M, Packer L, « Plasma C-reactive protein concentrations in active and passive smokers: influence of antioxidant supplementation », dans Journal of the American College of Nutrition, 2004, p. 141–7

Chakraborti S, Chakraborti T, Mandal M, Mandal A, Das S, Ghosh S, « Protective role of magnesium in cardiovascular diseases: a review », dans Mol. Cell. Biochem., 2002, p. 163–79

Ueshima K, « Magnesium and ischemic heart disease: a review of epidemiological, experimental, and clinical evidences », dans Magnesium research : official organ of the International Society for the Development of Research on Magnesium, 2005, p. 275–84

Silver BB, « Development of cellular magnesium nano-analysis in treatment of clinical magnesium deficiency », dans Journal of the American College of Nutrition, 2004, p. 732S–7S

Annexe : sous forme de devinette

Le médicament le plus vendu au monde,

que nous appellerons A, a

pour objectif de

traiter la maladie M.

 

À l’échelle mondiale, A coûte

20 400 000 000 US$ par année.

 

A agit en limitant la production

de la molécule x.

 

50 % des personnes atteintes de M

meurent des suites de M

même si x est normal.

 

À l’inverse, un grand nombre de

personnes ayant x élevé

ne sont pas protégées par A de M.

 

Si l’on en croit le Wall Street Journal,

il existe de meilleurs moyens

que A de prévenir M

et x n’est qu’un aspect marginal

du traitement de M.

 

Pourtant, la vaste majorité

des malades atteints de M

ne connaissent pas w, y, et z

 

Et pratiquement personne

ne sait que B, C, D permettent de

contrôler les facteurs w, y, et z.

 

 

Clés

x = cholestérol

w = calcium

y = homocystéine

z = CRP

(C-reactive protein)

 

A = statines (Lipitor, Zocor,

Crestor, Pravachol)

B = magnésium

C = vitamines B6 et B12

D = vitamine C

 

M = Maladies cardiovasculaires