pathologies


fogel.jpg

Jeremy Fogel,
Juge de District des États-Unis

Extraits du jugement Paul W. Mason c. Donna Shalala et al. du Food and Drug Administration.

1. Il existe des preuves scientifiques convaincantes qu’une proportion significative d’américains (ÉU) ne consomment pas quotidiennement des quantités adéquates de magnésium.

2. Il existe des preuves scientifiques convaincantes que le déficit en magnésium contribue aux maladies cardiovasculaires.

3. Il existe des preuves scientifiques convaincantes de ce que 150 000 décès pourraient être prévenus si les carences alimentaires en magnésium étaient corrigées.

4. Historiquement, l’eau contenait des quantités relativement importantes de magnésium; désormais, la plupart des eaux, incluant les eaux embouteillées, sont « purifiées » et, par conséquent, contiennent des quantités de magnésium significativement réduites. (…)

Considérant que les allégations du requérant sont véridiques (…), chaque année les morts évitables excèdent, en bout de ligne, le nombre de morts encourues lors de l’Holocauste.

(…)

The Court does not doubt the seriousness of the issues raised by plaintiff. Nor does the Court question plaintiff’s motives in pursuing this cause. Plaintiff acts from a genuine concern that many people are dying before their time, from a preventable cause. Plaintiff’s recourse, though, is political, not judicial. Plaintiff must determine how best to persuade the political leaders, or the public directly, that magnesium deficiencies represent a serious problem with a relatively simple solution.

The Court notes that plaintiff’s most effective argument is that solid scientific evidence presently exists supporting his claims regarding the health effects of magnesium deficiencies. The Court respectfully suggests that in his efforts to educate the politicians and the public, plaintiff might consider emphasizing the strength of that evidence without the rhetoric of « genocide ». The numbers of deaths plaintiff alleges are caused by magnesium deficiency are horrifying enough, if supported by the evidence.

Case No. C-97-20686 IN THE UNITED STATES DISTRICT COURT FOR THE NORTHERN DISTRICT OF CALIFORNIA SAN JOSE DIVISION: Paul W. Mason, Plaintiff, vs. Donna Shalala, et al., Defendants
Source: Judgment of Lawsuit Filed Against the FDA, THE MAGNESIUM WEB SITE ONLINE LIBRARY

Le Juge Fogel incite donc le requérant à éduquer la population — ce que ce dernier fait dans THE MAGNESIUM WEB SITE.

L’énorme erreur

Nous avons vu que la myopie de l’appareil médical fait que le manque de magnésium, cet ion fondamental, impliqué dans au moins 300 réactions métaboliques, qui semble être intimement lié à la pathophysiologie de l’obésité et du syndrome métabolique, se perpétue depuis des décennies, malgré les alertes lancées par la recherche fondamentale… et par l’appareil judiciaire! Personne ne sait combien la société dans son ensemble changerait si la médecine voyait l’évidence.

Mais les citoyens ne sont pas informés de plusieurs autres aberrations métaboliques qui offrent un terrain fertile à l’apparition de l’obésité.

Le manque de fer et l’anémie

L’anémie

Tout manque de fer ne cause pas d’anémie, mais si l’on s’attarde uniquement à l’anémie, nous constatons que les petits enfants souffrant d’un excès de poids ont près de 3 fois plus de risques d’être anémiques (2,85 fois plus).

Un bambin ayant un excès de poids sur cinq est anémique.

Cela donne donc plusieurs millions de bambins souffrant d’anémie qui ne sont pas traités. Certains subissent des régimes.

Manque de fer ne causant pas d’anémie

à suivre

Autres droits physiologiques non respectés

à suivre.