Notre maladie génétique « publique »

tarzan-fait-de-la-cuisine-1.jpgUne maladie génétique rare touche la population humaine et ses cousins primates : c’est l’incapacité à produire de la vitamine C. Pratiquement tous les autres mammifères en produisent, en grandes quantités. Pourtant, bien peu de personnes connaissent ce fait étonnant. Le fait que nos cousins les primates traitent cette maladie mieux que nous n’influence pas les autorités de la santé, étonnament.

Le droit au Chi : conséquences économiques et sociales de la démonstration scientifique de l’acupuncture acupuncture-mri-1.jpg L’acupuncture, depuis 1998, n’est plus une simple superstition que la médecine conventionnelle doit tolérer à ses côtés. Des techniques de pointe d’imagerie médicale démontrent la validité de cette ancienne pratique orientale, ce qui ouvre de toutes nouvelles perspectives à la science occidentale. L’acupuncture ne fait pas usage de produits brevetables et peut être pratiquée à peu de frais. L’OMS en reconnaît la validité; pourrons-nous en bénéficier?

Plus de décès évitables par manque de magnésium que lors de l’Holocauste, selon un juge californien fogel.jpg

Déclarations surprenantes (mais bien étayées) de la part d’un juge américain respecté. Voilà une personne dont plusieurs devraient prendre exemple. .

La sagesse, cette maladie méconnue : vers le diagnostic précoce de la maladie de Parkinson personnagecelebre2.jpg

Il est maintenant clair que des vertus anciennement révérées sous le nom de sagesse constituent une maladie de l’enthousiasme et annoncent une maladie neurologique fort redoutée.


Diagnostic et traitement de la sociopathie ordinaireneurones_miroirs_humanite-1.jpg

Le retour de l’éthique en science.

.

.Un peu de plomb dans la tête… du foetus foetusplomb-1.jpg

Les enfants viennent au monde avec des concentrations de plomb dans le cerveau qui, bien qu’ acceptables pour le gouvernement, causent autant d’hyperactivité et d’inattention que… .


Trop de stress Il est bon de singer les singes. .

Les cancéreux n’ont qu’à manger! La Société canadienne du cancer méconnaît la cachexie et rejette sa responsabilité sur le malade traitement-de-la-cachexie-par-l-asso-can-cancer.jpg

Nous avons tous déjà vu l’état de maigreur extrême dans lequel se retrouvent les personnes atteintes du cancer. La SCC a une définition pour le moins simpliste de ce qu’on appelle le syndrome cachectique ou cachexie. Est-ce vraiment simplement une anorexie? .


La vitamine C aide à tuer le virus du rhume; médias, choisissez votre camp!

La médecine factuelle a sévi une fois de plus. Ignorant courageusement les critiques, les grands pontes de cette école de pensée ont réitéré leurs conclusions, évidemment défavorables à l’usage de la vitamine C pour combattre les virus. Voyons quelles données scientifiques que Cochrane a délibérément passé sous silence.

Risques de cancer du sein chez les Noires : l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en! parle trop assocancerseinlogothumbnail.jpg

Une femme noire se fait ridiculiser sur le site de l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en!

Parlons-en! . ..



Comment mener des expérimentations sur 1) des foetus, 2) des minorités «raciales» et 3) des minorités religieuses en toute impunité operation.jpgLa médecine factuelle à son meilleur.

Lutter contre l’analphabétisme biomédical : pour une science citoyenne

.

Équilibre ionique

Le dehors et le dedans, l’excitation et le calme. Pour ne pas commettre l' »énorme erreur ».

Anabolisme et catabolisme

Jeunesse et maladie, croissance et vieillesse. Pour mieux comprendre la maltraitance des enfants et des personnes âgées.

Stress oxydatif et antioxydants

Déchets et nettoyants, déchéance et durabilité. Demandez à un mécanicien ce qu’il ferait.

Excitotoxicité

Vivre à mort : comment l’excès mène au manque. Une métaphore de l’existence ou sa description neurochimique?

Messagers chimiques et récepteurs

Une multitude de messagers chimiques de toutes sortes et encore plus de types de récepteurs : quelle sorte de système politique pour une société aussi bigarrée?

Les neurones du bonheur

Bonheur = naissance de neurones. La neurogénèse adulte expliquée aux enfants.

Les carbones de la liberté

Si l’ADN est le grand livre de la vie, les méthyles (carbones) sont des marque -pages. Rudiments d’épigénétique pour mieux comprendre que le gène n’est pas le destin, qu’il y a de l’inné acquis, que la société modifie l’ADN et que l’on commence à comprendre comment changer ces marque-pages.

Breast, buttocks and brains

Trois différences que nous avons avec les autres primates ont une chose en commun : le gras. Hommage à David F. Horrobin.

L’organe humain

Si les neurones miroirs mettent en scène d’autres cerveaux dans le nôtre, alors c’est un nouvel organe. Aussi important mais bien plus révolutionnaire que l’ADN.

Il n’y a pas que l’opium naturel (les endorphines), il y a aussi le LSD naturel!

Les schizophrènes ont dans le sang de grandes quantités d’un psychédélique que l’on vend dans les rues. A-t-il un rôle chez les personnes saines?

Soyez en avance sur la science : réfléchissez!

Un peu d’épistémologie

ÉPISTÉMOLOGIE, subst. fém. Partie de la philosophie qui a pour objet l’étude critique des postulats, conclusions et méthodes d’une science particulière, considérée du point de vue de son évolution, afin d’en déterminer l’origine logique, la valeur et la portée scientifique et philosophique.

Les systèmes de santé, tels qu’ils sont construits actuellement, lèsent certains droits physiologiques spécifiques, pour diverses raisons, mais essentiellement parce que le corps humain n’est pas la priorité de la recherche.

Le but de la recherche

La recherche s’intéresse à ce qui est créé ou manufacturé par l’homme (médicaments, polluants, aliments) et ensuite à l’organisme humain. Ni la Nature, ni Dieu, ne siègent sur les conseils d’administration des centres de recherche. (Notons cependant que les industries s’intéresseront de plus en plus au vivant à mesure qu’elles pourront le breveter). Les connaissances fondamentales sont utilisées pour sélectionner les étudiants les plus aptes à mémoriser sans réfléchir — c’est un rite initiatique. Pour plus d’informations, consulter La sagesse, cette maladie méconnue – Mieux comprendre le parkinsonisme psychologique.

Les mantras

En outre, ce qui est simple répugne à la Recherche. Chaque université, chaque unité de recherche a ses propres champs de spécialisation et un pacte de non-agression tacite permet aux spécialistes de ne pas déborder sur leurs champs de compétence respectives, et d’avoir une valeur sur le marché de l’innovation. La complexité de la science s’en trouve augmentée encore plus, mais artificiellement. Par conséquent, « Je ne suis pas spécialiste de … » est la phrase que la majorité des spécialistes répondent lorsqu’on leur demande d’assumer leurs responsabilités envers la société. « Plus de recherches sont nécessaires » leur permet de se garantir un avenir. « Il n’existe pas de preuves que » est ce que la plupart nous répondent quand nous leurs proposons quoi que ce soit auquel ils n’ont pas pensé avant. Les preuves dont il est question sont celles que les industriels de la santé peuvent se payer, à coups d’études dans les 10 chiffres et de campagnes publicitaires tonitruantes. Pourtant, fréquemment, le bon sens et l’éthique professionnelle ou personnelle dictent qu’il existe suffisamment de recherches pour prendre position et agir.

La médecine « factuelle »

La médecine dite « factuelle » (« Evidence-based medicine »), qui a aussi été nommée par ses critiques « médecine par lignes directrices » (« Guideline-based medicine »), domine maintenant les administrations publiques. Cette forme de « médecine » émet dans plus de 9 cas sur 10 des recommandations négatives ou des non-recommandations. Cette nouvelle définition de la « vérité » et des « preuves » permet d’économiser énormément d’argent et préserve les intérêts poliques et industriels déjà en place (Saarni & Gylling, 2004

).

La (seule) solution

Cette négligence médicale systémique ne se perpétue que parce que les citoyens sont ignorants. En effet, les citoyens sont avant tout préoccupés par leur propre sort, et, seulement pour cette raison, par l’effet de tel polluant, aliment ou médicament ou par les dernière innovations fraîchement sorties des tours d’ivoire du savoir.

Références

Richards, Evelleen (1988). The Politics of Therapeutic Evaluation: The Vitamin C and Cancer Controversy. Social Studies of Science, Vol. 18, No. 4 (Nov.), pp. 653-701 Saarni SI, Gylling HA (2004) Evidence based medicine guidelines: a solution to rationing or politics disguised as science? SYMPOSIUM ON EVIDENCE BASED MEDICINE dans J Med Ethics;30:171-175 Kaptchuk TJ. The double-blind, randomized, placebo-controlled trial: gold standard or golden calf? Clin Epidemiol. 2001 Jun;54(6):541-9.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s